LOGO-vertical-blanc.png

ATELIERS DE THÉÂTRE 

Créations pour comédiens amateurs

 

La Cité Théâtre propose des ateliers de création théâtrale ouverts aux  amateur·e·s de tout niveau. 

 

Saison 2022-2023

Infos pratiques

Les ateliers sont ouverts à tous et toutes à partir de 16 ans.

 

Les projets de créations

saison 2022-2023

Tu trembles dans l’été

Lundis, de 19h à 21h – 16 places

Mise en scène : Baptiste Percier

Écriture plateau – exploration poétique

 

Tu trembles dans l’été est une phrase volée à un poème de Cesare Pavese. J’aime cette phrase car, pour moi, elle représente plusieurs choses. La peur de l’évolution climatique à venir, l’opposition entre la chaleur et le tremblement que j’associe aussi au froid et donc aux grandes variations de température auquel nous allons devoir faire face, bref, au monde et notre rapport à ce qui vient.

Comment traiter la question de notre rapport à ce futur climatique sans être dans un rapport culpabilisant et sans tomber dans la conférence, voilà quels sont les enjeux de cet atelier.
Ce travail est un plongeon dans le vide, il faut accepter de chercher et de ne pas savoir précisément où l’on va ni comment l’on s’y rend, le travail va être un aller-retour entre les comédiens et le metteur en scène, un dialogue, afin de construire ensemble cette pièce.

Le prisme du travail sera poétique, un endroit de parole qui peut sembler s’éloigner du quotidien. Différentes matières seront utilisées, des poèmes, des paroles de scientifiques, de la matière audio ainsi que l’écriture. Nous écrirons une fresque commune afin de construire un espace de dialogue avec le public. Je viendrai creuser dans et avec les comédiens, chercher cette ressource riche qu’il y a en eux afin de composer des tableaux, des scènes, cherchant à mettre chacun d’entre eux en valeur dans un lien étroit entre le sujet que l’on traite et notre intimité. 

Peanuts, de Fausto Paravidino

Mardis, de 18h à 20h – 16 places

Mise en scène : Lauriane Cheval-Lopez

 

Peanuts renferme certains enjeux de notre époque, la globalisation entraînant le capitalisme, la désinformation-médiatique, l’esclavage moderne. Fausto Paravidino prend comme point de départ les violences du contre-sommet de Gênes en 2001. Désormais les policiers ne sont plus les « gardiens de la paix » mais les « forces de l’ordre ». Par le biais de la micro-société adolescente avec ses écarts sociaux et du devenir possible de ces individus, l’auteur nous livre un point de vue critique sur notre système. Cette pièce vient interroger la question de la puissance policière, des conséquences de nos actes et de nos décisions mais aussi des valeurs centrales tels que l’égalité, la responsabilité individuelle et collective : comment s’élever en collectif quand on a été éduqué dans l’individualisme ? L’individualisme n’anéantirait finalement pas toute liberté ?

 

Nous débuterons l’atelier par divers exercices pour créer une cohésion au sein du groupe suivis d’improvisations autour des thématiques de la pièce et des liens sociaux pour se donner de la matière à jouer. Un travail sur la dramaturgie et la distribution du texte sera mené ainsi qu’un travail de recherche autour du témoignage. Nous travaillerons également à la réflexion du traitement de la violence au plateau. Comment incarner la violence ? Faut-il la montrer ou non quand elle est déjà dans les mots ?

 

 

 

Atteintes à sa viede Martin Crimp

Mardis, de 20h à 22h30 – 16 places

Mise en scène : Thomas Desportes

 

"Pièce pour une troupe d’acteurs dont la composition devrait refléter la composition du monde, au-delà du théâtre” (Martin Crimp)

 

Atteintes à sa vie est un texte parfaitement choral, une succession de tirets, comme autant d'acteurs possibles entrant en scène pour prendre la parole. Ces prises de paroles s’entremêlent, se répondent, se chevauchent et sont toutes en quête d’une seule et unique chose : saisir par les mots “toutes les choses qu’Anne peut être”.

 

Anne, c'est un personnage absent qui n’existe que par « on-dit ». Elle n'est pas un personnage, mais l’objet d’une parole multiple à la nature changeante. Dans une série de tableaux, le chœur décrit, analyse, interprète une suite d’images de Anne à plusieurs instants de sa vie. Crimp nous donne ainsi à réfléchir sur notre propre besoin morbide de savoir et juger ce qui se cache dans la vie du garçon ou de la fille d’à côté.

 

Ce besoin de saisir toutes les facettes d’Anne sera le moteur du travail avec les comédiens. L’atelier sera à l’image de ce qu’est ce texte : un laboratoire autour de Anne et de son absence. Nous mènerons un double travail de compréhension de cette dramaturgie et de direction d’acteur.ice notamment autour de la question de la parole. Nous glisserons progressivement vers le plateau et la mise en jeu des corps avec une attention particulière au fait de faire chœur ensemble tout en laissant la place aux individualités de chacun.e et de travailler pour et avec un public.

Pastilles Vichy

Mercredis, de 19h à 21h – 16 places

Mise en scène : Claire Le Plomb

 

“Le fascisme n’est pas le contraire de la démocratie, mais son évolution en temps de crise.” (B.Brecht)

 

J’aimerais travailler sur la montée du totalitarisme, du fascisme, en m'intéressant notamment, à Grand peur et misères du IIIe Reich de Bertold Brecht. Il me semble nécessaire au lendemain de cette élection présidentielle, de reprendre ces grands classiques afin de ne pas oublier que tout peut arriver.

 

Pastilles Vichy, se présentera comme un laboratoire d’expérimentation, de questionnement et de partage autour des processus lents qui mènent à la peur de la répression, à la disparition de l’opposition et de la parole asphyxiée. Ce sera, paradoxalement, un endroit de liberté où l’on pourra exhiber la haine de l’autre et le racisme inhérent à nos sociétés contemporaines. Enfin, et c’est ce qui m’intéresse le plus, ce sera un endroit où l’on travaillera sur l’ordinaire, sur le non-exceptionnel, sur le pire drame de notre monde : la banalité de la haine. Nous explorerons donc les minis drames du quotidiens, les situations ordinaires de la vie qui pourtant, constituent un monde injuste et vide d’humanité.

 

Vous souhaitez participer à un des quatre ateliers de la saison qui arrive ?
Cliquez sur le bouton ci-dessous pour ne rater aucune information !

TARIFS PRIVILÉGIÉS CHEZ NOS PARTENAIRES 

Avec votre carte d'adhérent·e à La Cité Théâtre, vous bénéficiez de tarif privilégiés chez nos partenaires : 

Le Sablier / Ifs, La Comédie de Caen / CDN de Normandie, Le Théâtre de Caen, Le Préau / CDN de Vire, Le Lux et Le Café des Images.