EN ATTENDANT L'ÉCLAIRCIE

FESTIVAL POUR LA JEUNE CRÉATION EN NORMANDIE

La Cité Théâtre | Le Théâtre des Bains Douches | L'Étincelle

CAEN | LE HAVRE | ROUEN

visuel EAE 2022 sera mieux.jpg

Le festival En Attendant l'Éclaircie

n'aura pas lieu sous sa forme habituelle cette année.

Le couvre-feu et les restrictions sanitaires ne nous permettent pas d'organiser l'événement festif et convivial auquel les compagnies, les publics et les professionnel·le·s sont habitué·e·s.

 

C'est pourquoi cette édition 2021 se condense à L'Étincelle à Rouen, en deux représentations réservées aux professionnel·le·s, les jeudi 18 et mercredi 24 février, sous le format « toute première fois ». Flavien Bellec (Cie Frenhofer) y présentera notamment une maquette de « Poil de Carotte & autres histoires naturelles », création qui devait être accueillie au 28 en résidence à partir du 15 février et être présentée au public mardi 23.

L'édition 2021 a beau être touchée de plein fouet par la crise sanitaire, cette annulation nous conforte dans la nécessité de soutenir la jeune création Normande avec encore plus de fougue et de détermination ; nous aurons de bonnes nouvelles pour le festival à vous annoncer prochainement !

Vraiment, 2022 sera mieux. 

L'équipe de La Cité Théâtre

Sommaire de la page

Le festival 

En attendant l'éclaircie permet de rendre visible des projets "émergents", "naissants", de jeunes créateurs et créatrices basé·e·s en Normandie. 

À destination du public et des professionnel·le·s, il est l’occasion de découvrir des propositions artistiques diverses et originales issues des territoires du théâtre, de la danse et de la musique. Chacun·e se retrouve durant une semaine intense pour vivre au rythme de la jeune création ! 

Après six éditions, le festival a évolué : depuis 2020, il est co-organisé par La Cité Théâtre (Caen), le Théâtre des Bains-Douches (Le Havre) et Ltincelle - Théâtre(s) de la Ville de Rouen. Cette nouvelle formule garde toujours pour objectif de favoriser la création et la circulation des œuvres sur le territoire normand. 

Les équipes invitées

Flavien Bellec / Compagnie Frenhofer

Poil de Carotte

& autres histoires naturelles

Librement inspiré des écrits de Jules Renard

Un jeune garçon aux cheveux rouges, mal aimé de sa famille, s’émancipe grâce à l’écriture. En toile de fond de son récit, Jules Renard dépeint la dureté de la vie paysanne de la fin du XIXe et laisse entrevoir comment celle-ci imprime sur les êtres des comportements plus ou moins déviants.

Ses écrits ont nourri les improvisations des deux acteurs, créant ainsi une aventure théâtrale dans le mystère de la communauté humaine et de son irrassasiable besoin de violence. Une performance singulière, fidèle à l’auteur, mais qui prend tout de même un malin plaisir à le trahir ! 

Compagnie Hors d’Œuvres / Fanny Catel et Jean-Noël Françoise 

Larmes de crocodile

Et si l’on revisitait l‘histoire de la femme, de l’homme et de leurs relations à l’aune des questions de genre ?

Un homme et une femme se font face. Traversant plusieurs moments fictifs ou réels de l’humanité, le duo échange sans tabous. De la Genèse au film 2001 l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrik, d’une rencontre à Ibiza en 1975 à l’attentat anti-féministe de Montréal en 1989, les séquences et les références déplient derrière leur naïveté assumée une réflexion sur les constructions de genre. Et rappellent, sans didactisme, qu’il appartient à chacun de transformer la réalité. 

Compagnie Avant l’Aube / Agathe Charnet et Maya Ernest 

Rien ne saurait me manquer 

(j’ai découvert Pierre Rabhi sur mon iPhone 7)

Et si l’on revisitait l‘histoire de la femme, de l’homme et de leurs relations à l’aune des questions de genre ?

Un homme et une femme se font face. Traversant plusieurs moments fictifs ou réels de l’humanité, le duo échange sans tabous. De la Genèse au film 2001 l’odyssée de l’espace de Stanley Kubrik, d’une rencontre à Ibiza en 1975 à l’attentat anti-féministe de Montréal en 1989, les séquences et les références déplient derrière leur naïveté assumée une réflexion sur les constructions de genre. Et rappellent, sans didactisme, qu’il appartient à chacun de transformer la réalité. 

Les représentations

A Caen - au 28 / La Cité Théâtre 

Mardi 23 février à 20h00 : Poil de Carotte  

Jeudi 25 février à 20h00 : Larmes de crocodile 

Samedi 27 février à 20h00 : Rien ne saurait me manquer suivi de la soirée de clôture du festival 

Au Havre  - au Théâtre des Bains Douches

Mercredi 24 février à 20h00 : Larmes de crocodile 

Jeudi 25 février à 20h00 : Poil de Carotte  

Vendredi 26 février à 20h00 : Rien ne saurait me manquer

À Rouen - l'étincelle / Théâtre(s) de la Ville de Rouen

 

Mardi 23 février à 20h00 : Larmes de crocodile 

Mercredi 24 février à 20h00 : Poil de Carotte  

Jeudi 25 février à 20h00 : Rien ne saurait me manquer

Infos pratiques

Tarifs et réservations 

Les réservations seront ouvertes prochainement.

Encore un peu de patience ! 

Covid-19 

Le protocole sanitaire en vigueur lors du festival est à retrouver par ici

Archives - édition 2020

Édition 2020 - ©Virginie Meigné